Partenaires

Cyclable

On entre dans la famille du réseau Cyclable. On vous recommande ce réseau de magasin de vélos qui se montre très compétente et disponible. Vous cherchez un vélo urbain, un vélo de randonnée, du matériel? Poussez les portes du réseau cyclable et vous trouverez toutes vos réponses et comblerez tous vos besoins. Cadres, selles, sacoches, casques ou vélos complets… tout y est!

www.cyclable.com

Petite dédicace spéciale au cyclable de Lyon, le plus grand et à celui près de chez nous, Rouen, le Cyclable Pierre et Simon, né de l’association Guidoline!

1ère sortie pour nos nouvelles sacoches Cyclable. Le printemps est bien là!

et dernière sortie pour le Pino… hélas.


Hibike.fr

Hibike

… un nouveau partenaire cycle

logohibike

Cette société allemande vend du matériel de cycle en ligne: www.hibike.fr .Un grand choix et un professionnalisme sans faille! On vous les recommande. Un nouveau vélo va être monté avec l’aide d’Olivier, notre ami champion du monde triathlon Xterra 2014.

Eurovélo 6 – Bilan

Bilan

1) Matériel

Les +++

–         Le Pino. Un pédalage très agréable et adapté au faible relief. Chargé de sacoches et du follow me, c’est lourd et on doit pousser dans les montées mais c’est génial. Très maniable et un cadre très souple finalement. C’est idéal pour transporter des enfants qui pédalent peu. C’est un bon moyen pour eux de débuter. De plus, le dialogue est facile entre les 2 passagers… peut-être même trop par moment pour Titi. On va sûrement opter pour la béquille supplémentaire. Philippe de Vélofasto nous l’avait conseillée. Et il avait raison.

IMG_1374Pino baptisé Sherman… en avant toute!

 –         Les sacoches Ortlieb. Leur réputation n’est plus à faire mais les modèles classiques sont bien waterproof. Et pourtant, nous avons essuyé plusieurs orages. Les fixations peuvent s’adapter à de nombreux portes bagages. Je vous dirige à nouveau vers Vélofasto car il propose toute la gamme des produits Ortlieb. www.velofasto.fr

IMG_0775

Toujours au sec avec Ortlieb

–         Les tissus d’Evolon. C’est la trouvaille. Car si le Pino est répandu depuis un moment chez les cyclos-voyageurs, on vous recommande « sèchement » les tissus Evolon. Nous avons taillé toutes nos serviettes et torchons. Ces microfibres sont très fines et sèchent très, très, très rapidement. On gagne de la place car nous avions 7 serviettes et 2 torchons pour l’équivalent d’une petite serviette classique. Pour avoir plus d’infos, allez par ici : www.evolon.fr. Isabelle vous renseignera.

 –         Le couteau 37g de Baladéo (commercialisé aujourd’hui sous la marque Deejo). Extrêmement léger et une lame tranchante où on y laisserait pas le doigt. Il a remplacé notre couteau suisse pour faire la cuisine.

IMG_1116

Miss sandwich…

 –         L’outil multifonction de chez Baladéo également. Très complet et très robuste. Il nous a régulièrement dépanné. Je vous oriente vers Luc Foin qui pourra vous proposer également de nombreux produits bivouac car comme le dit Baladéo, « A chacun sa nature » : www.baladeo.com

 –         Les guides de la collection Bikeline. Ils sont très précis et détaillés. Ils sont indispensables pour voyager tranquille, sans trop planifier. Il manque quelques mises à jour mais n’hésitez pas. On les trouve en France sur le site Cartovélo (www.cartovelo.fr) ou sur place dans quelques magasins de vélo ou dans certains offices de tourisme.

IMG_0304Guide Bikeline reçu, on peut préparer l’itinéraire

 Les — — —

–         Les sacoches guidons MSX. Elles ont rendu l’âme assez rapidement au niveau des fermetures et rivés intérieurs. Elles sont bien pour de petites escapades mais il faut être vigilent pour de plus grands voyages.

–         Le follow-me. Très bien conçu mais pas trop fait pour les voyages itinérants. Car il n’aime pas la pluie. Il rouille dès les premiers orages et à 249euros le bébé, c’est un peu exagéré. Il demande donc une grande vigilance et un séchage régulier à mon avis.

2) Itinéraire

Les +++

–         Le tracé et la signalisation (on ne peut pas se tromper)

–         L’entretien et le revêtement des pistes (goudronnées ou en petit cailloux)

–         La tolérance dans les trains pour les « gros convois vélos »

–         Les paysages variés

–         Les villes et villages traversés

–         Le contact avec les cyclos (étonnés, curieux, enthousiastes)

Les — — —

–         L’accueil assez froid dans les villes touristiques (commerces, campings, auberges…)

–         Le comportement de « certains » cyclos

–         Le manque de train direct pour relier tous les points de l’Eurovélo 6

–         Le bivouac (camping sauvage) difficile car souvent interdit

3) Avis général.

Le parcours nous a enthousiasmé. Même si parfois la fréquentation réduit les manœuvres, il s’avère adapté pour voyager à un petit rythme et de façon sécurisé, surtout avec des enfants. Les curiosités patrimoniales sont nombreuses et variées. Elles couvrent toutes les périodes et satisferont les plus « gourmands ». On prévoit donc d’en faire une nouvelle partie prochainement. Avant, après ? A voir !

Livraison du Pino

Pour développer nos projets,  nous venons d’acheter un tandem Pino HASE. Ainsi, nous pourrons embarquer 2 enfants sur une monture adulte. C’est un nouveau départ. Après une première mise en main vigilante, ce nouveau vélo fait déjà partie de notre quotidien (courses, écoles, activités…). Il est adopté,  et par toute la famille!

IMG_0397Première sortie avec Gandhi

IMG_0399

Parlons un peu de cet été. Nous partons sur l’Euvélo 6, vers l’est, en Allemagne et en Autriche. Probablement entre Ulm et Vienne.

Merci à Philippe de Vélofasto pour ses bons conseils et sa disponibilité.