Du Loir à la Loire

On part pour une petite virée le long du Loir, depuis Châteaudun, le « PREMIER » des châteaux de la Loire depuis Paris… jusqu’à la mer !

J1: Châteaudun / Vendôme
59.29km / 4h05 / 14.63moy / 36.11max

Installation des sacoches, derniers réglages et ZOU, on part vers 10h pour traverser Châteaudun et faire un premier stop à Montigny-le-Gannelon et son domaine: www.domainedemontigny.com. On monte la belle côte pour visiter le domaine privé, qui surplombe le Loir. Quelques captures au drone et on descend manger à Cloyes-sur-le-Loir. Un petit Kebab de derrières les fagots et on repart car il reste un paquet de kilomètres jusqu’à Vendôme… et quelques kilos à écouler au passage. On a confondu « kilomètres » et « kilogrammes ». Le parcours est champêtre , au milieu de routes partagées mais peu fréquentées. On passe par Fréteval et son vieux donjon, les églises de Pezou et Lisle, pour finir sur le beau château de Meslay. Pas le temps de visiter mails il vaut le détour. Arrivée au camping de Vendôme pour une première nuit… en mobil home. Ce n’est pas le camping le plus silencieux que l’on ait fait mais on s’en contentera et l’accueil est sympa.

Les sources du Loir à Saint-Eman
Sur les terres de Marcel Proust
Bonneval, la petite « Venise de la Beauce »
Ses canaux
Majestueux château de Chateaudun
Le Loir, toujours sur le fil
Cloyes-sur-le-Loir, Emile Zola y a séjourné… et bien nous, on y a mangé !
En trio au pied du Domaine de Montigny-le-Gannelon
C’est beau vue d’en haut !

J2: Vendôme / Montoire
32.7km / 2h31 / 13moy / 26.2max

Visite de la ville en matinée, avec sa belle abbaye et ses ruelles, disséquées par les bras du Loir. On quitte la cité par la Porte Saint-Roch pour rouler ensuite sur nos premiers chemins après Naveil. On passe par quelques châteaux (Rochambeau) et la maison du vin à Thoré-la-Rochette (dans l’ancienne gare). Quelques montées et une route fermée avant d’arriver à Montoire, où on frôle les 40°. Il fait chaud et ce sera pique-nique devant l’ancienne gare, pour une « entrevue » plus sympathique qu’en mai 1940. Pas d’Adolf, ni de train dans le coin alors on file vers le camping, en passant par la jolie place et l’OT (merci pour l’accueil et les infos). Soirée au camping avec piscine pour les uns, ravitaillement pour le « padre » et visite de Lavardin pour les autres.

au détour… toujours le Loir
La belle cité de Vendôme
A travers ses canaux
Rochambeau nous montre la direction

J3: Montoire / Vaas
61.12km / 4h / 15.2moy / 38.6max

On monte ou on monte pas? Telle est la question au pied du village troglodytique de Trôo ? Et bien on monte jusqu’à la collégiale et la motte féodale. Et le panorama en vaut la chandelle. On décroche de la véloroute pour apercevoir à Couture-sur-le-Loir la maison natale de Ronsard… prince des poètes ? Peut-être pas mais la demeure est grandiose. Ensuite, ce sera le pique-nique, à partir de belles rillettes artisanales de la boucherie de Loir-en-Vallée. On emprunte un premier tronçon de voie verte, fraichement bitumée, puis on terminera par un long passage en chemin, bien cabossé avant le final de l’étape à Vaas, via le moulin de Rotron. Camping très agréable où nous testons des cabines cyclos. On passe une bonne nuit, bien confortable et ressourçante avant d’affronter de nouvelles grosses chaleurs.

Tel père, tel fils ?
Attention au « Trôo »
Accueil vélo au camping de Vaas

J4: Vaas / La Flèche
44.23km / 2h44 / 16.1moy / 40.5max

On a une belle visite de programmée aujourd’hui : le château du Lude. Et on ne sera pas déçu, quelle merveille ! Quelques captures au drone, un déjeuner au kebab… 2ème du nom … mais c’est bon ! On récupère la voie verte jusqu’à La Flèche… une crevaison plus tard. Beau camping dans le centre et je sens que la roue libre ronronne bizarrement. Tu m’étonnes, elle est complétement « secouée »…

On arrive sur les vignes de Marçon
… et Loir n’est jamais très loin
« âge mûr » ? Vin ou ado, il faut choisir
Après le père… la mère
Entrée monumentale du château du Lude, ça donne envie de pousser la porte !
Une splendeur ce château !
Empreinte d’Henri IV à La Flèche

J5: La Flèche / Baugé-en-Anjou
44km

Journée off ou presque. La familia va au zoo de la Flèche, pendant que moi j’avale les 22km (ou 44km pour l’aller-retour) de la Vélobuissonnière jusqu’à Baugé-en-Anjou. Superbe château de René d’Anjou, un lettré et un érudit !

Je crois que c’est par là !
Résidence de René d’Anjou, un lettré et amoureux de la nature
Voie verte d’en haut…

J6: La Flèche / Durtal
17.8km / 1h11 / 15moy / 40.5max

Arrêt au stand à l’Intersport de La Flèche, le seul magasin ouvert le lundi matin puis la question se pose, on part ou on part pas. Le vélo est bricolé mais sans certitude de fiabilité. On ne va pas s’arrêter à ça… C’est soit une étape de 80km avec un départ tardif à 12h… Ambition, nous voilà ! Finalement, on cherche un ravitaillement à Durtal et surprise ! CREVAISON n°2 mais pour Christine. On répare , on mange, on se regarde, on hésite, on ose et puis… on s’arrête là aujourd’hui ! Camping de Durtal… bien vert et calme. Ce sera la plus petite étape de notre périple, avec un petit 17.8km. Tant pis… mais c’est ça la liberté. On en profite pour bouquiner et faire quelques photos de couverture pour un prochain guide Chamina !

et ça repart…
Soleil couchant

J7: Durtal / Angers
64.2 / 4h40 / 13.7 / 40max

Un départ comme on les aime… tout en douceur, sur des routes que l’on ne connait pas, le long du Loir, avec moulins, ponts et petits villages bien tranquilles. Passage d’un bac, assez capricieux et nouvelle crevaison. On s’adapte et change nos plans. L’équipage se sépare. Le « crevé » terminera les 22 derniers km en train (avec un peu de chance d’avoir juste une gare là, à Briollay) et les restants finissent à la pédale de course car l’heure tourne. Après le Loir, on fait la jonction avec la Sarthe puis le Maine à Angers. 9km sur la Vélofrancette pour terminer et traverser Angers. Un avant goût avant demain mais on a hâte d’arriver au camping. La journée est longue et très chaude.

En mode VTT
On embarque ?
Confluence et bien bifurquer !
Même pas le temps de se reposer !
On prend un peu de hauteur sur Angers
ça a de l’allure quand même !

J8: off / visite d’Angers

On pique une tête salvatrice à la piscine le matin puis visite du château, de la tapisserie de l’Apocalypse et de la vieille ville, toujours sous la canicule. La ville est plutôt jolie… où il fait bon vivre.

Le rafraichissant Jardin du Mail
On prend un peu de hauteur sur Angers

J9: Angers / Ancenis
62.7km / 4h03 / 15.4moy / 38max

On quitte définitivement la Vallée du Loir à vélo, pour suivre maintenant la Loire, un classique des cyclos voyageurs. C’est très jolie par Savennières et on mesure le succès du slow tourisme d’aujourd’hui… surtout sur la Loire à vélo. En file indienne par moment. Après une petite chute d’Arthur et une sérieuse entaille à son amour propre, on arrive à Ancenis par son château. Soirée tranquille au camping de l’Île Mouchet avec piscine pour les petiots et préparation de l’étape de demain, la dernière à 6.

Les facteurs de Savennières sont prêts pour leur tournée
Sècheresse sur la Loire vous avez dit … hélas !
Pas de doute, c’est tout droit !
On arrive à Ancenis

J10: Ancenis / Nantes
42.4km / 2h47 / 15.2moy / 31.5max

Belle traversée de Mauves-sur-Loire et on enjambe à plusieurs reprise le fleuve. Il est bien asséché par endroit, on ne l’a jamais vu à ce niveau. On s’arrête un midi sur une aire de pique-nique, avec expo sur le Tour de France, avant l’entrée dans Nantes. On traverse d’Est en Ouest par les quais avant de remonter jusqu’au camping. 3 nuits pour visiter, se reposer et récupérer une première fois la voiture.

On enjambe la Loire, de rives en rives…
ça roule toujours

J11: Off / visite de Nantes

Visite de 3h du château – musée, les machines, les ruelles… une ville sympatoche qui respire l’étudiant et les mutations urbaines actuelles.

En direct du « Kenya »

J12: Nantes / Saint-Brevin-les-Pins
72km / 4h25 / 15.3moy / 33.7max

Ce sera la plus longue étape de notre quinzaine. On met 50minutes à sortir de Nantes et les grosses chaleurs reviennent. On arrive sur Saint-Nazaire pour filer au Sud. On aurait pu prendre la navette du pont et partir sur la Bretagne mais non. Ce sera Saint-Brevin-les-Pins, le départ ou le terminus de l’Eurovélo6. C’est juste une question de sens et de direction en fait. On arrive sur le littoral et ce sera la Vélodyssée et ses campings blindés, malgré les espaces cyclos.. enfin bon… il n’y a pas que des cyclos dans notre espace… et ne parlons par du frigo commun… où la brique de lait se faufile au milieu des packs de bières. On ne va pas s’éterniser, c’est sûr…

Départ de bon matin… bye, bye Nantes
Pause fraîcheur et c’est bon pour le moral
On arrive sur Saint-Nazaire, pas de doute
« El fin del mundo » ? non juste de la Loire à vélo. Vélocéan, nous voilà !

J13: Saint-Brevin-les-Pins / Pornic
40.4km / 3h04 / 13.1moy / 28.4max

Derniers tours de roues. Et bonne surprise, car on longe bien la mer sur les 3/4 de l’étape et arrivée sur Pornic et son port. On est pas pressés de terminer alors on roule à un rythme de sénateur avant l’installation au Camping de Port Chéri et 2h de piscine. Et là, on se dit, on a passé bien plus de temps sur la selle que sur le transat quand même. Moment choisi où on aimerait arrêter le temps… mais non. On prépare le retour par le train et la voiture… Ce qui fera 540km, le compte est bon !

On fait bronzette ? euh… pas vraiment !
Blocus dans le port ?
Plutôt affuté le nono
On va peut être sortir la canne à pêche
Terminus, fin d’étape, fin de vacances à vélo … jusqu’à la prochaine
Je crois qu’il est temps de rentrer non ?

Total = 540.8km

Un grand Merci à Claire Jousse et Margaux Seillé pour l’aide à la préparation et l’organisation… Plus d’infos sur : www.vallee-du-loir.com/la-vallee-du-loir-a-velo

One Response to Du Loir à la Loire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.